ensemble innovons pour les terroirs de demain...
Viticulture Durable  >  Biocontrôle et méthodes alternatives  >  Lutte biologique

Multiway - Utilisation de micro-organismes en biocontrôle

Le biocontrôle est un moyen de lutte contre les ravageurs et maladies, fondé sur les mécanismes et les interactions naturelles existant entre les agents de biocontrôle, les pathogènes et la plante. Dans le cadre d'Ecophyto 2018, qui fixe comme objectif la diminution de 50% de l'utilisation des produits phytosanitaires, cette lutte durable présente l'intérêt d'utiliser des moyens naturels, alternatifs aux produits utilisés en viticulture, et dont l'impact écologique n'est pas négligeable.

     
Crédit photo : Marion Poisson - vinOpôle Centre-Val de Loire

L'objectif du projet Multiway est de tester in vitro, puis en plein champ, la capacité des micro-organismes à diminuer l'impact des maladies fongiques de la vigne: Mildiou, Oïdium et Botrytis.

Des expérimentations ont permis de prouver l’intérêt de l’utilisation de microorganismes dans le cadre d’une lutte anti Botrytis. Les efficacités intermédiaires peuvent encore être améliorées en se concentrant sur les stades d’application et la formulation du liquide pulvérisé.

     

Des solutions de biocontrôle à base de microorganismes arrivent sur le marché et montrent habituellement des efficacités intermédiaires, comme les souches testées dans ce programme. Vis-à-vis du mildiou, son cycle étant nettement plus rapide, une simple compétition spatiale ou trophique ne suffit pas à limiter son développement. Les premières pistes prometteuses de solutions de biocontrôle efficaces vis-à-vis du mildiou sont des extraits, agissant en amont des contaminations et du début du cycle du pathogène.

Financement : Interloire et Région Centre-Val de Loire
Contact : Guillaume DELANOUE - Ingénieur à l'IFV - guillaume.delanoue(at)vignevin.com