ensemble innovons pour les terroirs de demain...
Viticulture Durable  >  Biocontrôle et méthodes alternatives  >  Substances naturelles  >  Micro-doses de sucre comme fongicide et insecticide

Optimisation des stratégies de biocontrôle par la stimulation de l’immunité des plantes avec des applications d’infra-doses de sucres simples

Un concept innovant de stratégie de biocontrôle générique basé sur la stimulation de l’immunité de la plante par l’application exogène d’infra-doses de sucres simples a montré une protection partielle contre des insectes et agents pathogènes. Ces résultats et la bibliographie récente ont incité le consortium de SWEET à transférer ce concept sur d’autres cultures à forts enjeux Ecophyto tout en explorant les mécanismes et facteurs de son efficacité, car les modes d’action ne sont pas entièrement élucidés.

Une des hypothèses suggère que l’application des sucres agit sur l’activité des microbes de la surface de la plante modifiant ainsi les signaux volatils de reconnaissance de la plante hôte. Des résultats très encourageants sur cet effet de diminution de préférence de ponte sur la plante hôte.

Résultats acquis/ en cours d’acquisition

Le projet USAGE (2012-2014, financé par l'ONEMA) a permis de tester cette méthode en conditions contrôlées et au champ et d’observer une efficacité agronomique sur différents couples culture/bioagresseur: pommier / carpocapse, vigne / mildiou, melon / pyrale, maïs / pyrale.

Les essais conduits en conditions semi-contrôlées et au champ indiquent que le fructose et le saccharose (100 ppm) permettent de réduire les doses de cuivre (Arnault et al., 2013) avec des effets différents selon les cépages. Ainsi au champ sur Gamay et Cot, pendant les 3 ans du projet, le fructose 100 ppm a amélioré l’efficacité de l’hydroxyde de cuivre appliqué à 1/4 dose, sur grappes et feuilles. Cette efficacité est similaire à la référence cuivre en cas de pression modérée du pathogène. En cas de fortes attaques, la référence cuivre présente toujours la meilleure protection. Par ailleurs, aucun effet non intentionnel aggravant de l’application du fructose sur les acariens auxiliaires dans la vigne n’a été observé.

Dans le cadre du projet SWEET (financement CASDAR), des essais, réalisés en Val de Loire et dans le Bordelais permettront de valider les résultats acquis concernant l’efficacité d’infra doses de sucres vis-à-vis du mildiou et des vers de la grappe.

Partenaires techniques

CETU Innophyt, IRIBI, ADABio, Arvalis, CAPL, Chambre d’Agriculture 37, Invenio, GRAB, IFV Bordeaux, INRA Versailles, INRA Avignon, ITAB, Sileban, INRA Angers, Chambre d’Agriculture 89, UCEIV, UMR PIC , Université Perpignan, Vinopôle Centre Val de Loire

Contact

Ingrid ARNAULT Ingrid.arnault(at)univ-tours.fr

Publications

  • Arnault I, Clerc H, Ziessel J, Ganseman C, Derridj S, 2012. Foliar applications of low doses of sugars against Thrips tabaci (Lindeman) and Ostrinia nubilalis (Hbn.) in organic farming. Congress Natural Products and Biocontrol, Perpignan (19-21 septembre 2012).
  • Arnault I, FuretA, Chovelon M, Gomez C, Derridj S, 2013 . Reducing the amounts of copper in vineyards against Plamopara viticola by the use of a low dose of D-fructose. IOBC-WPRS Bulletin Biological Control of Fungal and Bacterial Plant Pathogens, Vol. 86, p 237.
  • Bolouri Moghaddam MR, Van den Ende W, 2013. Sweet immunity in the plant circadian regulatory network. Journal of Experimental Botany 64(6), 1439-49.
  • Bolouri Moghaddam MR, Van den Ende W, 2012. Sugars and plant innate immunity. Journal of Experimental Botany, 63(11), 3989-98.
  • Frost CJ, Mescher MC, Carlson JE, Moraes C, 2008. Plant Defense Priming against Herbivores: Getting Ready for a Different Battle. Plant Physiology, 146, 818-824.
  • Derridj S., Arnault I., Birch N., Elad Y., Lombarkia N., Couzi P., Pierre P., Auger J. Les sucres solubles une opportunité pour l’agriculture durable ? Phytoma - La Défense des Végétaux, 2011, 640, 10-14.