ensemble innovons pour les terroirs de demain...
Économie du Vignoble  >  Vision à long terme de la viticulture en Région Centre VdL

Vision à long terme de la viticulture

Etude prospective - Contexte et Objectifs


Le paysage viticole évolue rapidement. Lors de la parution des données du dernier Recensement Général Agricole de 2010, nous avons pu constater de profonds bouleversements au niveau de la viticulture, en termes de surfaces viticoles, de nombre de vignerons, etc...

Cette mutation est encore en marche et notre paysage viticole ne sera pas le même demain à l’horizon 2025. Les responsables professionnels pour la gestion et le pilotage de leurs appellations ont besoin de repères quantifiés et qualifiés à moyen terme. Cela passe par la réalisation d'une étude prospective de la filière viticole sur la région Centre-Val de Loire incluant :

  • l’analyse des tendances dans les 10 dernières années, et prolongation pour les 10 ans à venir
  • le repérage des facteurs d’influence des 10 années à venir : enquête exploratoire auprès de viticulteurs et interrogation des entreprises de négoce et des coopératives
  • le repérage et l’analyse de scénarios prospectifs pour les 10 ans à venir
  • la valorisation de ces travaux, par restitution générale et par application de ces scénarios auprès de quelques appellations intéressées
  • l’utilisation d’INOSYS comme outil de prospective par la modélisation

Les différents livrables concernant ces sujets peuvent être obtenus auprès des conseillers viticoles des Chambres d'Agriculture. 

     

Sept scénarios pour ce projeter

Pérenniser la filière viticole régionale


Dans le cadre de l'étude prospective, les équipes des Chambres d'Agriculture de la région Centre-Val de Loire ont élaboré 7 scénarios.

Ceci afin d'aider les viticulteurs à se projeter dans le futur. Ils constituent des outils d’analyse permettant aux acteurs d’amorcer une réflexion prospective, en prenant en compte leurs problématiques et leur environnement socio-économique propres :

Scénario 1 : Déclin du vignoble

Scénario 2 : A la conquête des marchés

Scénario 3 : Bassin à l'importance renforcée

Scénario 4 : Notre projet, notre avenir

Scénario 5 : S'adapter n'est pas conquérir

Scénario 6 : Les clochers du val

Scénario 7 : Nouvelle donne

La synthèse de ce travail de prospective réalisé par le groupe Economie du Vignoble du vinOpôle, sous l'égide des Chambres d'Agriculture, est disponible.

Contacts
Christelle ASSEGOND - Professeur d'économie à l'Université de Tours - christelle.assegond(at)niv-tours.fr
Michel BADIER - Ingénieur-Conseil à la Chambre d'agriculture du 41 - michel.badier(at)loir-et-cher.chambagri.fr
Laurence CAILLOL - Ingénieur-Conseil à la Chambre d'agriculture du 18 - laurence.caillol(at)cda37.fr
Thierry DUFRESNE - Conseiller en économie agricole à la Chambre d'agriculture du 45 - thierry.dufresne(at)Loiret.chambagri.fr
Christophe JOFFROY - ingénieur-Conseil à la Chambre d'agriculture du 41 - christophe.joffroy(at)loir-et-cher.chambagri.fr
Jean-François MERE - Conseiller en économie agricole à la Chambre d'agriculture du 18 - jf.mere(at)cher.chambagri.fr
Benoit TASSIN - Directeur adjoint de la Chambre Régionale d'agriculture - benoit.tassin(at)centre.chambagri.fr

Organismes de Gestion (ODG) du Centre Val de Loire

Vins SIG et IGP

Contexte / Objectifs

Vérifier la pertinence économique des vins Sans Indication Géographique (SIG) et avec Indication Géographique Protégée (IGP) au sein d'un territoire.

La segmentation des vins entre les AOP, les IGP et les SIG est une question importante en termes de positionnement et donc de développement. Afin de donner des références économiques aux vignerons, il faut disposer d'indicateurs fiables en intégrant deux dimensions :

  • le volume potentiel de développement
  • la valorisation de ces vins permettant d'assurer la pérennité des entreprises viticoles

Le syndicat des IGP du Val de Loire propose de réaliser une étude économique sur la rentabilité des IGP et les facteurs de réussite.

     

Maintenir un vignoble performant 

Contexte / Objectifs 

Le constat est fait depuis quelques années que la compétitivité des entreprises viticoles est mise à mal par le fait que le potentiel de production de l'entreprise ne permet plus un niveau de production suffisant et stable dans le temps pour certains vignobles.
Le renouvellement du vignoble est d’autant plus crucial à engager que les maladies du bois (Esca, BDA ) sont passées par là. Mais nous pourrions aussi référencer le Court noué, le mauvais entretien, l’enherbement mal maitrisé ... En effet, les pertes de production annuelles liées aux souches mortes et aux pieds non productifs (complants) dans le cas de complantation, réduisent fortement la production d’un hectare de vigne.  La moyenne s'élève à environ 20% de souches non productives par hectare.


Il est alors nécessaire de :

  • Créer des tableaux de bord de gestion d’un vignoble donné (gestion des plantations)
  • Préparer la 2ème génération des PCR (Plan Collectif de Restructuration) et/ou PCL (Plan Collectif Local) 
Résultats acquis 

Contacts
Michel BADIER - Ingénieur-Conseil à la Chambre d'Agriculture du 41 - michel.badier(at)loir-et-cher.chambagri.fr
Lucie CHASSEVENT - Directrice du Syndicat des vins IGP - vinigpvaldeloire(at)orange.fr
Laurence CAILLOL - Ingénieur-Conseil à la Chambre d'agriculture du 18 - laurence.caillol(at)cda37.fr
Isabelle DEFROCOURT - Directrice FAV 41-ARFV - fav41(at)wanadoo.fr

Organismes de Gestion du Val de Loire (ODG)