ensemble innovons pour les terroirs de demain...
Vins, Terroirs et Patrimoine  >  Patrimoine(s), vignes et vin : inventaire, sauvegarde et reconnaissance  >  Histoire et géographie des vignobles
     

Histoire et géographie des vignobles

Les études manquent sur l’histoire des vignobles de la région Centre-Val de Loire. Des études locales, ou comparatives, doivent donc être conduites pour combler cette regrettable lacune.

Un premier projet mené par le laboratoire LEA propose d’étudier les Zones Ecologiques Réservoirs (ZER-PAT) au sein d’un écosystème viticole selon une approche patrimoniale. Ceci se fait dans le but de renforcer leur sauvegarde, de valoriser leur histoire et de favoriser leur réintroduction (Vignoble de Sancerre).

Un second projet mené conjointement par LEA et Interloire est une étude d’archives orales des vignerons de Chinon et Vouvray qui a pour but de collecter une mémoire depuis les années 1950 à aujourd’hui. Elle permettra de mieux comprendre la relation du viticulteur à son environnement et d’appréhender les questions liées à l’évolution du métier. Ces témoignages pourront aussi donner des outils aux appellations afin de travailler à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine viticole qu’il soit immatériel, matériel ou encore paysager.

Contacts :

Thibaut BOULAY - Enseignant-Chercheur à l'Université de Tours - thibaut.boulay(at)univ-tours.fr

François LEGOUY - Géographe et enseignant à l'Université d'Orléans - legouyf(at)wanadoo.fr 

Pouilly sur Loire. Photo BIVC

Approche patrimoniale des Zones Écologiques Réservoirs dans l'écosystème viticole

Ce projet Zer-Pat, propose d’étudier les Zones Écologiques Réservoirs (ZER) : rangs de vigne enherbés, tournières, pierriers, bandes fleuries et haies favorables à la faune auxiliaire, au sein d’un écosystème viticole (Sancerre). L'étude sera menée selon une approche patrimoniale (cartographie, édition d’une plaquette) afin de renforcer leur sauvegarde, valoriser leur histoire et favoriser leur réintroduction.

Le rôle des ZER comme siège d’une biodiversité fonctionnelle pour la régulation naturelle des ravageurs de la vigne est désormais bien établi. Une réflexion s’est engagée sur leur valeur esthétique dans les paysages viticoles. Toutefois, les vignobles ont bien souvent connu, au cours des dernières décennies, des remembrements rendus nécessaire par la mécanisation et le triomphe de la monoculture. Les ZER n’occupent alors plus qu’une place marginale. Dans ce contexte, la commune de Sancerre fait figure d’exception, conservant un parcellaire dont les grandes lignes remontent à l’Ancien Régime. Les ZER du secteur étudié (Chavignol), véritable « fossile paysager », permettront ainsi une valorisation croisée inédite d’un patrimoine naturel, culturel et paysager négligé et menacé.

Contact :

Thibaut BOULAY - Enseignant-Chercheur à l'Université de Tours - thibaut.boulay(at)univ-tours.fr

Coccinelle. Photo Maison des Vins de Bourgueil
Menetou-Salon. Photo BIVC