ensemble innovons pour les terroirs de demain...
Vins, Terroirs et Patrimoine  >  Vins et consommateurs - Typologie des vins rouges et blancs  >  Cépage Chenin en Centre-Val de Loire

Chenin B

Cépage emblématique du Centre-Val de Loire, le Chenin B fait l'objet de nombreux travaux.

La problématique majeure énoncée par les professionnels, est d'obtenir des outils d'aide à la décision pour la détermination de la date de récolte, en vues d'une adéquation entre la maturité technologique et aromatique des vins blancs secs de Chenin (vins de base et vins tranquilles).

A partir du programme mené sur le Cabernet franc en moyenne Vallée de la Loire et plus particulièrement sur l'approche aromatique, une étude similaire est réalisée pour les vins secs de Chenin. 

     

Caractérisation aromatique du Chenin en Val de Loire


Afin d'aider le vinificateur à élaborer un vin répondant au marché, l'étude portera sur :

  • la caractérisation analytique et organoleptique d'une sélection des vins présents sur le marché et représentatifs de la gamme des vins secs
  • le recueil des pratiques agroviticoles et leur incidence sur la maturité et le profil des vins obtenus
  • la modélisation de la maturité du Chenin à l'aide de l'outil "Dégustation des baies de Chenin"

Contact : pascal.poupault(at)vignevin.com

Partenaires : IFV (Amboise et Angers), Chambre d'Agriculture d'Indre-et-Loire

Financeurs : France AgriMer et Interloire

Le cépage Chenin du Centre-Val de Loire en 2017

Grappes de Chenin très prometteuses ! 

Chenin du Val de Loire
Philippe Gabillot - CDA37
Chenin du Val de Loire
Philippe Gabillot - CDA37

Analyses maturité du réseau Chenin 2017

Réseau Arômes du Chenin

Dans le cadre du programme mené par l'IFV sur l'aromatique du Chenin sec, des prélèvements sont réalisés chaque semaine par l'IFV et la Chambre d'Agriculture d'Indre-et-Loire.

Les analyses sont assurées par le laboratoire Oenofrance de Nazelles.

Ce programme a le soutien financier de FranceAgrimer Pays de la Loire et Centre-Val de Loire, ainsi que celui d'Interloire.

Analyse du 12 septembre 2017 (4ème contrôle)

La dégustation des baies réalisée le 13/09/17 confirme une baisse sensible de l’agressivité de la pellicule, une augmentation de l’expression fruitée des jus (fruits jaunes, agrumes) et une baisse sensible de l’acidité.

Le chargement en sucres a continué à progresser, surtout pour les parcelles les moins « en avance ». L’acidité a baissé en moyenne d’un demi-point, avec une légère montée du pH. L’acide malique a été dégradé et perdu en moyenne plus d’un point.

Le botrytis, installé (1 grappe sur 10) la semaine dernière sur 2 parcelles, a peu progressé ; à surveiller dans les jours à venir.

Analyse du 18 septembre (5ème contrôle)

Le chargement en sucres continue à progresser, plus ou moins lentement. L’acidité a baissé en moyenne de 0,3 point (variable entre les parcelles), avec une légère montée du pH. L’acide malique a beaucoup de mal à évoluer. Le botrytis progresse sur les deux parcelles déjà atteintes et commence à se développer sur d’autres (à surveiller dans les jours à venir). La dégustation des baies traduit une évolution significative (un peu d’agrume, de fruits jaunes, voir exotiques) des arômes, d’un point de vue qualitatif et quantitatif.

Analyse du 26 septembre (6ème contrôle) 

Les degrés potentiels se resserrent, l’acidité a continué à baisser, ainsi que l’acide malique. Les équilibres sont potentiellement intéressants. La dégustation des baies réalisée ce mercredi traduit une belle évolution générale et significative (du fruit jaune, un peu d’exotique, voir du confit) des arômes, d’un point de vue qualitatif et quantitatif.

Contact : pascal.poupault(at)vignevin.com