ensemble innovons pour les terroirs de demain...
Viticulture Durable  >  Évaluation et amélioration des itinéraires techniques  >  Amélioration  >  Ecoviti

Ecoviti

G. Sentenac- photo extraite de La Faune auxiliaire des vignobles de France Éditions France Agricole, 2011

EcoViti – Prototype Amboise : Association de cultures

 

L’objectif de cet essai est de diminuer de 50% l’Indice de Fréquence de Traitement (IFT) appliqué à la parcelle en appliquant différentes stratégies. Grâce à une association de cultures, la pression de cicadelles vertes, très prégnante sur le cépage Cot, et d’oïdium devraient diminuer.

Anagrus atomus, parasitoïde naturel des cicadelles vertes passe l’hiver sous forme d’œuf fécondé parasité. Or, les cicadelles vertes passant l’hiver sous la forme de femelles fécondées, les effectifs d’Anagrus atomus présents dans la parcelle meurent donc en hiver. La présence de rosier au sein de la parcelle devrait permettre d’héberger des espèces de cicadelles des rosiers, permettant à Anagrus de passer l’hiver à proximité des cicadelles vertes à parasiter et ainsi, augmenter le taux de parasitisme afin de maintenir les populations de cicadelles sous un seuil acceptable.

 

Les espèces choisies pour enherber l’inter-rang ont également été choisies afin d’héberger de l’oïdium, permettant ainsi à Ampelomyces quiscalis d’être présent sur ces oïdiums et ensuite, de venir parasiter l’oïdium de la vigne. Ampelomyces quiscalis étant également parasite de l’oïdium du rosier, la présence des rosiers a un double effet : favoriser la présence d’Anagrus atomus et celle d’Ampelomyces quiscalis.

 

Il s’agit d’une expérimentation au long cours, la plantation de cette parcelle a été effective en 2012. Les plants sont encore en phase d’installation. Les rosiers ont été plantés au cours de l’automne 2013. Les premiers comptages d’effectifs et de parasites auront lieu courant 2015.

 

Partenaires techniques : IFV – Lycée viticole d’Amboise

Contacts : david.lafond(at)vignevin.comdidier.sorgniard(at)educagri.fr