ensemble innovons pour les terroirs de demain...
Vins, Terroirs et Patrimoine  >  Ressources documentaires  >  Projets en cours

Chêne et Vin

Développement d'outils d'identification d'espèces de chêne et de leur impact sur les vins de Loire

Les fûts et copeaux de bois utilisés pour le vieillissement et la conservation du vin sont pour la plupart fabriqués à partir de bois de chêne. Bien qu'il soit largement reconnu que la qualité du bois de chêne influe sur la composition chimique et sur le caractère organoleptique (astringence, arôme, sucrosité) des vins, il est difficile de connaître en amont la qualité du bois de chêne récolté pour la fabrication et donc de prédire son impact sur le vin.

En effet, la composition moléculaire des bois de chêne peut dépendre de différents acteurs tels que l'espèce de chêne, la provenance, le climat, la sylviculture...
Le vieillissement au contact du bois est de plus en plus répandu pour les vins du Val de Loire pour lesquels la complexité et la sucrosité sont autant recherchés que la structuration tannique. Les chênes de la région Centre-Val de Loire sont reconnus pour la qualité de leurs merrains et leur impact potentiel sur les vins.

Les objectifs de ce projet sont donc, d'une part, de définir des marques phytochimiques moléculaires permettant de différencier les principales espèces de chêne présentes et à venir dans le futur en région Centre-Val de Loire.
Ce projet concerne à la fois la valorisation de la filière bois en région Centre-Val de Loire par son espèce emblématique qu'est le chêne et la filière vin et œnologie pour l'amélioration de nos vins du Val de Loire.

( Source : emilie.destandau(at)univ-orleans.fr )

Partenaires : Institut Chimie Organique Université d'Orléans, INRA Orléans, IFV, Tonnellerie Radoux, Centre Régional de la Propriété Forestière, Arbocentre, Office Nationale des Forêts.

Financeur : Conseil Régional du Centre-Val de Loire

ZER-PAT

Pour une approche patrimoniale des Zones Écologiques Réservoirs dans l'écosystème viticole

Ce projet propose d'étudier les zones écologiques réservoirs (ZER : rangs de vigne enherbés, tournières, pierriers, abandes fleuries et haies favorables à la faune auxiliaire) au sein d'un écosystème viticole (Sancerre), selon une approche patrimoniale (cartographie, édition d'une plaquette) afin de renforcer leur sauvegarde, valoriser leur histoire et favoriser leur réintroduction.

Le rôle des ZER comme siège d'une biodiversité fonctionnelle pour la régulation naturelle des ravageurs de la vigne est désormais bien établi et une réflexion s'est engagée sur leur valeur esthétique dans les paysages viticoles. 
Toutefois, les vignobles ont bien souvent connu, au cours des dernières décennies, des remembrements, rendus nécessaire par la mécanisation et le triomphe de la monoculture, et les ZER n'occupent plus qu'une place marginale.

Dans ce contexte, la commune de Sancerre fait figure d'exception, conservant un parcellaire dont les grandes lignes remontent à l'Ancien Régime.
Les ZER du secteur étudié (Chavignol), véritable "fossile paysager", permettront ainsi une valorisation croisée inédite d'un patrimoine naturel, culturel et paysager négligé et menacé.

Contact : Thibaut BOULAY - Enseignant Chercheur à l'Université de Tours
thibaut.boulay(at)univ-tours.fr 

Partenaires : EA 6294-LÉA, EA 1210-CEDETE, EA 2106-BBV, CETU Innophyt

 

Coccinelle. Photo Maison des Vins de Bourgueil
Menetou-Salon. Photo BIVC