ensemble innovons pour les terroirs de demain...
Viticulture Durable  >  Pérennité du vignoble  >  RedClim Val de Loire

REDCLIM VAL DE LOIRE

Réduction de produits phytosanitaires et changement climatique en Val de Loire

Co-construite par l'IFV et le Domaine de la Gabillière rattaché au lycée viticole d’Amboise, cette plantation réalisée en juin 2020, se fixe pour objectif de préparer l’avenir du vignoble ligérien en collaboration avec les acteurs locaux de la filière (techniciens, conseillers Chambres, vignerons,...). Originellement nommé VITIFUTUR en 2017, ce projet est renommé RedClim Val de Loire en 2019. Red pour réduction des produits phytosanitaires, Clim pour la notion de changement climatique et Val de Loire car c’est la zone où prend place ce projet.

Le dispositif permettra de tester des nouveaux systèmes de conduite et sera un véritable support de communication pour diffuser l’innovation au sein de la filière et dans le milieu urbain. Deux axes complémentaires y seront traités, un aspect « techniques innovantes » et un aspect « aménagement paysager/ pratiques agroécologiques ».

Cette parcelle vitrine aura pour but de produire des connaissances sur les pistes de réponses à ces enjeux. Par ailleurs, ce projet correspond à la démarche portée par le vinOpôle de se projeter sur la viticulture de la prochaine décennie en collaboration avec les acteurs de la filière.

 

L'Agroécologie au vignoble

Les agrosystèmes doivent être considérés comme des espaces multifonctionnels, durables. L’agroécologie s’appuie sur ces fonctions écosystémiques et se doit d’intégrer la dimension économique et sociale en plus de la dimension technique.   Ceci permettra l’évolution de notre vision monofonctionnelle de l’agriculture à une échelle différente. Altieri dans son ouvrage sur ce nouveau modèle agricole définit l’agroécologie comme la science de la gestion des ressources naturelles (Alteri, 1995). 

C’est un mouvement en marche depuis les années 80, qui correspond à une discipline scientifique, un mouvement politique et un ensemble de pratiques

Pour accompagner cette démarche, la France, 9ème pays européen consommateur de produits phytosanitaires s’est engagée dans le programme Ecophyto I et II (Ministère de l’Agriculture de l’Agroalimentaire et de la Forêt, 2018). Celui-ci prévoit une réduction de 25% des produits en 2020 et 50% en 2025, mais le résultat à mi-parcours montre une augmentation de plus de 5% dans le secteur viticole.

Extrait du mémoire de fin d'études Ingénieur Agro de Manon Feillet.


Pour en savoir plus, voici une plaquette élaborée dans le cadre du projet