ensemble innovons pour les terroirs de demain...
Vins, Terroirs et Patrimoine  >  Patrimoine(s), vignes et vin : inventaire, sauvegarde et reconnaissance  >  Cépages rares du Centre-Val de Loire

Cépages rares de la région Centre-Val de Loire

Les effets dévastateurs des maladies du bois ont entre autres montré l’urgence qu’il y avait à augmenter l’intervariabilité génétique des cépages. Par ailleurs, la nécessité de reconnaître, de promouvoir et de mettre en valeur les cépages dits rares ou modestes ainsi que les vins qui en sont issus, les vignerons qui les produisent et leurs terroirs d’élection, s’est concrétisée par la naissance de l’association "Rencontres des cépages modestes".

En région Centre, des actions sont menées depuis plusieurs années pour développer des conservatoires d’étude ou mettre en œuvre un travail de sélection pour accompagner les vignerons.

L’Union des Ressources Génétiques du Centre (URGC - Pôle BioDom’Centre), qui œuvre à la sauvegarde et à la reconnaissance de la biodiversité domestique de la région, mène un programme spécifique sur la valorisation des cépages rares ou modestes de la région Centre-Val de Loire, comme par exemple le Romorantin (AOP Cour-Cheverny) ou l’Orbois (Crémant de Loire, Touraine, Valencay en complément des cépages principaux) ou le Sacy B dans l'Allier.

     

Un autre cépage, le Genouillet, est inscrit au catalogue depuis 2011 suite au travail de l’URGC. Il est présent dans les vignes conservatoires du Domaine de Vassal (INRA) et de Tranzault dans l’Indre (Société Pomologique du Berry). En 2012, 1ha a été replanté et des nouveaux vignerons envisagent de le cultiver. Aucune appellation n’autorise jusqu’à présent ce cépage.

Dans ce cadre, un travail a été réalisé récemment (stage Ingénieur ISA Lille) par Julia Riffault-Pelletant sous la direction de Cécile Macé. Il a consisté dans le recensement des surfaces existantes pour 7 cépages (Gascon, Genouillet, Gouget Noir, Meslier Saint François, Orbois, Pineau d'Aunis et Romorantin). A l'aide d'entretiens auprès de l'INAO, FranceAgriMer,... il a pu être répertorié les vignerons possédant des surfaces plantées en cépages rares. Il a été réalisé ensuite un travail d'enquêtes en direct auprès des vignerons.

Ce travail a donné naissance à un poster.  Les fiches complètes sont visibles sur le site de l'URGC.

Conservatoire cépages rares du Centre-Val de Loire

Au cours du siècle dernier, la diversité des cépages dans les vignobles français s’est particulièrement érodée. Actuellement, de nombreux cépages ne sont plus ou seulement très peu cultivés : ce sont les cépages « rares » ou « modestes ». Or, outre leur rôle de réservoir de diversité génétique, ces cépages pourraient apporter des réponses à plusieurs problématiques du monde viticole actuel : réchauffement climatique, demandes nouvelles des consommateurs, mondialisation des principaux cépages…

La priorité est de sauvegarder la diversité intra-variétale encore présente pour chacun de ces cépages, en conservant le plus possible de souches avant leur disparition totale du vignoble.

L’objectif de ce projet est donc la mise en place d’un conservatoire pour les quatre autres cépages : Genouillet N, Gouget N, Gascon N et Meslier Saint-François B.

Après un travail préalable de recensement de parcelles anciennes réalisé en 2016 et 2017 par le Pôle BioDom’Centre (données parcellaires fournies par les douanes, appel à témoin via la presse locale ….), la prospection des différentes parcelles a eu lieu à la fin de l’été 2017 et de l’été 2018 par Cécile Macé (Pôle Bio’Dom Centre) et Virginie Grondain (IFV Pôle VDL-Centre),  le but est de marquer le maximum de la diversité présente dans le vignoble à partir de nombreux critères : production, vigueur et fertilité, différences ampélographiques, différences de maturité etc. Les souches sélectionnées sont marquées à l’aide d’un fil et d’une étiquette et les caractéristiques de chacune des souches sont consignées dans un fichier récapitulatif. Chaque parcelle est géolocalisée par GPS. Les secteurs prospectés sont les départements de l’Allier, de l’Indre et du Loir-et-Cher.

Au total, 17 parcelles ont été prospectées et 110 souches marquées.

Toutes les souches marquées lors des prospections, ont fait l’objet d’un prélèvement de leur bois en vue des tests sanitaires (Court-Noué et Enroulements). Les résultats des tests virologiques nous indiquent que les viroses sont présentes dans de nombreux secteurs :

Pour le Gouget N (principalement retrouvé dans la région de Montluçon) 6 accessions sur les 21 marquées se revèlent être saines. Le court-Noué est détecté dans 67 % des échantillons et nombreuses souches positives au Court-Noué sont co-infectées par le virus de l’Enroulement type 2. (33%  des souches analysées sont porteuses des 2 viroses).

Pour le Genouillet N, la souche testée est positive au court-Noué. De nouvelles souches seront testées en 2019,a fin de pouvoir introduire une accession saine dans le conservatoire.

Pour le Gasçon N (parcelle du Loir-et-Cher et de l’Indre), 70% des souches marquées sont saines. La principale virose est le Court-Noué de l’ordre de 20 % des souches marquées.

Enfin pour le Meslier Saint François B, 92 % des souches marquées sont indemnes des viroses testées. Seul le Court-Noué a été détecté dans 8% des cas, ce qui est un taux de contamination assez faible dans l’ensemble.

Afin d’éviter toute propagation de facteurs de dépérissements, seules les accessions indemnes de viroses seront greffées en vue de leur implantation dans le conservatoire.                              

Après greffage et croissance en pépinière, les différentes accessions ont été plantées le 05 Avril 2019 au domaine expérimental de l’IFV Pôle VDL-Centre à Montreuil-Bellay (49). Le conservatoire est donc composé de 6 accessions de Gouget N, 31 accessions de Gascon N (2 accessions sont mortes en pépinière)  et de 27 accessions de Meslier Saint François B. En 2020, une accession de Genouillet N viendra compléter ce dispositif.

 

Contact : etienne.goulet(at)vignevin.com , virginie.grondain(at)vignevin.com, laurence.guerin(at)vignevin.com

Programme bénéficiant de financements  InterLoire.